Vous risquez un PV pour alcool au volant ou pour influence de médicaments ?

 Vous risquez un PV pour alcool au volant ou pour influence de médicaments ?

Pouvez-vous vous attendre à un PV alcool au volant si vous conduisez sous infuence de médicaments? Quelle est la solution selon Vias? IntoLaw fait le point.

  • Quelle est la différence entre ivresse et sous influence ?
  • Que risquez-vous exactement ?
  • Que pense l’institut Vias ?

Tout le monde sait que vous risquez une sérieuse amende et un retrait de permis si vous conduisez ayant trop bu. Mais peu de personnes savent que vous risquez aussi une amende ou un retrait de permis si vous prenez le volant sous l'influence de médicaments. Naturellement, les effets secondaires doivent être de tel nature qu’il soit tout à fait irresponsable que vous continuez. Que dit la loi sur la conduite en état d’ivresse et sous influence et quelle amende risquez-vous ? Les avocats d’IntoLaw vous l'expliquent.

Quelle est la différence entre ivresse et sous influence ?

Dans la vie quotidienne les termes ‘ivre’ et ‘sous influence’ sont souvent confus. Mais notre législateur fait bien la différence entre les deux termes.

La police peut mesurer si vous êtes sous influence d’alcool ou de drogues avec un alcootest et un test de dépistage de drogue. Si vous dépassez les limites légales, vous êtes en infraction. Il est, par contre, possible de souffler positif mais ne pas donner une impression d'ivresse. Cela dépend de personne par personne. L’ivresse fait allusion aux signes physiques qui peuvent dénoncer une consommation d’alcool, de drogues ou de médicaments. Il peut s’agir de : ne pas tenir sur ses jambes, une mauvaise articulation, avoir l’air confus, rouler très lentement, être distrait,… Ces caractéristiques seront évalué au moment des faits par les policiers.

Si vous montrez des signes d’ivresse provenant d’une consommation de médicaments alors que vous devez prendre le volant, vous risquez un retrait de permis ou un PV pour alcool au volant.

Que risquez-vous exactement ?

La hauteur exacte de l’amende pour intoxication à l’alcool ou à la drogue dépend du taux d’alcool ou de drogue dans votre sang. Pour les médicaments cela est plus difficile à déterminer.

Si vous dépassez de peu le taux autorisé (entre 0,5 et 0,8 mg/l), vous aurez un retrait de permis pendant 3 heures et un règlement à l’amiable vous sera proposé. Si vous avez soufflé plus de 1,8 mg/l, vous aurez un retrait de permis pendant 15 jours. De plus, vous devrez comparaître devant le tribunal, où une amende entre 1.600 et 16.000 euros vous sera imposée ainsi qu’un retrait de permis supplémentaire de 8 jours à 5 ans.

Que pense l’institut Vias ?

L’institut Vias plaide en faveur d'une attention plus grande consacrée à la consommation de médicaments dans la circulation pour que des situations tragiques comme les accidents d’angle mort puissent être évités. D’abord, ils souhaiteraient que soit mis en place un système de pictogrammes sur les boites des médicaments indiquant quelle est l’influence possible sur la capacité de conduire.

Ensuite, ils souhaiteraient une application informatique pour docteurs et pharmaciens. Chaque fois qu’un certain médicament ayant une influence sur la capacité de conduire est prescrit ou scanné ils doivent recevoir une notification. De cette manière ils seront mieux au courant et ils pourront mieux informer les patients.

Si ce n’est pas suffisant, ils plaident également en faveur de notices plus claires où l’information concernant l’influence sur la capacité de conduire est clairement indiquée.

Vous avez soufflé positif lors d’un contrôle d’alcoolémie ou vous étiez sous influence de drogues ? Calculez le PV pour alcool au volant ou intoxication de drogue ci-dessous ou posez vos questions aux avocats d’IntoLaw.


Calculez votre amende

Actualités

 L'utilisation du protoxyde d'azote dans la circulation routière : La difficulté de la preuve

Mardi 20 Février 2024

L'utilisation du protoxyde d'azote dans la circulation routière : La difficulté de la preuve

Rendre le droit accessible signifie également communiquer ouvertement et en toute transparence sur les tendances sociétales que nous observons en tant que cabinet d'avocats, en nous basant sur notre expertise. C'est pourquoi nous fournissons dans cet article une brève explication sur l'utilisation du gaz hilarant (protoxyde d'azote) dans la circulation routière. Nous illustrons à travers un dossier spécifique les grandes lignes sociétales et la complexité qui y est associée.

En savoir plus
 Comment fonctionne un test de dépistage de drogues ou un test salivaire ?

Jeudi 08 Février 2024

Comment fonctionne un test de dépistage de drogues ou un test salivaire ?

Ces dernières années, le nombre de conducteurs ayant subi un test salivaire positif a considérablement augmenté. Mais comment fonctionne un test salivaire en réalité ? Et pendant combien de temps les drogues restent-elles détectables ? Les avocats d'Intolaw apportent des explications aux questions les plus pertinentes. Vous pouvez également nous contacter directement pour toute question sans engagement.

En savoir plus
 La différence entre un radar de feux rouges et un radar de vitesse

Lundi 05 Février 2024

La différence entre un radar de feux rouges et un radar de vitesse

Le radar de vitesse mesure votre vitesse et le radar feu rouge vérifie si vous passez au feu rouge. Mais, ce dernier ne détecte pas seulement le passage au feu rouge, mais mesure également la vitesse à laquelle vous le faites.

En savoir plus
close menu 1u