Recours désormais possible contre l’immobilisation d’un véhicule

 Recours désormais possible contre l’immobilisation d’un véhicule

Grâce à la nouvelle proposition de loi modifiant la loi relative à la police de la circulation routière, il vous sera désormais possible, à partir du 1er février, d'introduire un recours contre l’immobilisation de votre véhicule, lorsque vous n’étiez pas le conducteur au moment des faits. Vous avez bien lu : lorsque, dans le passé, vous prêtiez votre véhicule à un ami et que celui-ci commettait une infraction, conduisant à une immobilisation, vous ne disposiez d’aucun recours auprès d’un juge contre une décision du Procureur du Roi de refus de lever l’immobilisation de votre véhicule.

Quand est-ce qu’un véhicule se retrouve immobilisé ?

L’immobilisation comme mesure de sureté est régie par l’article 58bis de la loi du 16 mars 1968 relative à la police de la circulation routière. Elle peut être ordonnée dans les situations suivantes :

  • Lorsque le conducteur du véhicule n’est pas titulaire d’un permis de conduire valable ;

Pensez à la conduite d’un véhicule sans avoir réussi l’examen théorique ou pratique ou en disposant d’un permis de conduire étranger, non valable en Belgique.

  • Lorsque le conducteur du véhicule conduit en dépit d’une déchéance du droit de conduire ou d’un retrait immédiat ;

Cette mesure de sureté peut être levée par celui qui l’a ordonné, à savoir le Procureur du Roi ou le Procureur général, soit d’office, soit à la demande du contrevenant ou du propriétaire du véhicule.

Aucun recours ?

Jusqu’à récemment, le propriétaire du véhicule, qui ne conduisait pas le véhicule au moment de l’infraction, ne disposait d’aucun recours contre la décision de refus de lever l’immobilisation, s’il n’était pas lui-même le contrevenant. Heureusement, il a été remédié à cette situation via deux modifications importantes :

  • La possibilité de demander la levée de l’immobilisation en tant que propriétaire du véhicule a été explicitement visée par la loi ;
     
  • Une procédure de recours a été créée et la compétence pour traiter une telle demande a été confiée au Tribunal de police.

Prenez contact avec nous

Actualités

 Votre moto a-t-elle déjà fait l'objet d'un contrôle technique ? Obligation à partir du 1er janvier 2023 !

Mardi 31 Janvier 2023

Votre moto a-t-elle déjà fait l'objet d'un contrôle technique ? Obligation à partir du 1er janvier 2023 !

Les motos doivent obligatoirement faire l'objet d'un contrôle technique en cas de vente ou après un accident. Le contrôle périodique est alors à nouveau (provisoirement) applicable. Cette décision a vu le jour dans le cadre du plan de Sécurité Routière flamand.

En savoir plus
 Recours désormais possible contre l’immobilisation d’un véhicule

Mardi 17 Janvier 2023

Recours désormais possible contre l’immobilisation d’un véhicule

Grâce à la nouvelle proposition de loi modifiant la loi relative à la police de la circulation routière, il vous sera désormais possible, à partir du 1er février, d'introduire un recours contre l’immobilisation de votre véhicule, lorsque vous n’étiez pas le conducteur au moment des faits. Vous avez bien lu : lorsque, dans le passé, vous prêtiez votre véhicule à un ami et que celui-ci commettait une infraction, conduisant à une immobilisation, vous ne disposiez d’aucun recours auprès d’un juge contre une décision du Procureur du Roi de refus de lever l’immobilisation de votre véhicule.

En savoir plus
 Quelles sont les chances de contester avec succès une infraction à l'article 67ter de la loi sur la circulation routière ?

Quelles sont les chances de contester avec succès une infraction à l'article 67ter de la loi sur la circulation routière ?

Après plusieurs plaintes d'Intolaw et d'autres, le règlement à l'amiable de 509,00 € a été supprimé. Quelles sont les chances de contester avec succès une infraction à l'article 67ter de la loi sur la circulation routière ?

En savoir plus
close menu 1u