Des peines plus lourdes pour les graves infractions au code la route ?

 Des peines plus lourdes pour les graves infractions au code la route ?

Quelle évolution positive voyons-nous sur le baromètre de sécurité routière? IntoLaw fait le point.

  • Que remarquons-nous dans les chiffres concernant le nombre de morts sur nos routes ?
  • Qu’est-ce que cela implique pour l’objectif de 2020 ?
  • Comment l’institut Vias explique-t-il cette évolution positive ?

Pour atteindre l’objectif d'un maximum de 420 tués sur nos routes en 2020, le gouvernement a annoncé de nombreuses mesures. Au début de l’année par exemple, des peines plus lourdes ont été mise en place pour les graves infractions au code de la route comme la conduite sous influence, la conduite sans permis valable et la récidive. Et ces efforts sont récompensés ! Le nombre de tués sur la route était historiquement bas pendant la première moitié de l’année.

 

Que remarquons-nous dans les chiffres concernant le nombre de morts sur nos routes ?

Le nombre d’usagers morts sur place lors d’un accident de la route pendant les 6 premiers mois de 2018 sur les routes belges a diminué de 14% en comparaison avec le premier semestre de 2017, voici ce qu’a pu conclure l’institut Vias. Néanmoins, le nombre d’accidents avec blessés est resté le même.

Il est remarquable par contre que le nombre de victimes mortelles de plus de 65 ans ait augmenté de 46 à 53. Surtout en cas d’accident avec camion, il y a une évolution de 3 à 19 tués. Le nombre d’accidents avec cyclistes a aussi augmenté de 2%.

Qu’est-ce que cela implique pour l’objectif de 2020 ?

Le ministre flamand de la mobilité, Ben Weyts, a réagi très positivement cette semaine. “Au début, au gouvernement flamand, nous avons dit: pour 2020 nous allons diminuer de moitié le nombre de tués sur la route. Si ça continue à évoluer comme ça, nous allons atteindre cet objectif.”. Le ministre fédéral de la mobilité, François Bellot, partage cet enthousiasme : “grâce à cette baisse l’objectif de maximum 420 tués sur la route par an sera réalisable.

“Espérons que les peines plus lourdes, concernant entre autres la récidive, porteront leurs fruits d’ici là pour continuer à faire baisser ce chiffre.”, ajoute Bellot dans une communication officielle. Pouvons-nous en déduire que les peines plus lourdes pour les graves infractions au code de la route portent leurs fruits ou y a-t-il d’autres explications ?

Comment l’institut Vias explique-t-il cette évolution positive ?

Selon l’institut Vias, centre de connaissances en sécurité routière, il y a cinq bonnes raisons pour la baisse de ces chiffres :

  • Baisse de la limitation de vitesse près des écoles et sur les routes régionales.
  • Amélioration de l’infrastructure à de nombreux endroits.
  • Plus de contrôles excès de vitesse.
  • Une approche plus sévère contre la récidive
  • Des véhicules plus sûrs

Les efforts combinés semblent donc porter leurs fruits. Malgré tout, les résultats encourageants doivent être interprétés avec précaution car il ne s’agit là que d’une période de 6 mois.

Vous avez commis une grave infraction au code de la route ? Remplissez le formulaire ci-dessous pour faire une estimation de votre amende éventuelle ou demandez conseil aux avocats d'IntoLaw.


Calculez votre amende

Actualités

 L'utilisation du protoxyde d'azote dans la circulation routière : La difficulté de la preuve

Mardi 20 Février 2024

L'utilisation du protoxyde d'azote dans la circulation routière : La difficulté de la preuve

Rendre le droit accessible signifie également communiquer ouvertement et en toute transparence sur les tendances sociétales que nous observons en tant que cabinet d'avocats, en nous basant sur notre expertise. C'est pourquoi nous fournissons dans cet article une brève explication sur l'utilisation du gaz hilarant (protoxyde d'azote) dans la circulation routière. Nous illustrons à travers un dossier spécifique les grandes lignes sociétales et la complexité qui y est associée.

En savoir plus
 Comment fonctionne un test de dépistage de drogues ou un test salivaire ?

Jeudi 08 Février 2024

Comment fonctionne un test de dépistage de drogues ou un test salivaire ?

Ces dernières années, le nombre de conducteurs ayant subi un test salivaire positif a considérablement augmenté. Mais comment fonctionne un test salivaire en réalité ? Et pendant combien de temps les drogues restent-elles détectables ? Les avocats d'Intolaw apportent des explications aux questions les plus pertinentes. Vous pouvez également nous contacter directement pour toute question sans engagement.

En savoir plus
 La différence entre un radar de feux rouges et un radar de vitesse

Lundi 05 Février 2024

La différence entre un radar de feux rouges et un radar de vitesse

Le radar de vitesse mesure votre vitesse et le radar feu rouge vérifie si vous passez au feu rouge. Mais, ce dernier ne détecte pas seulement le passage au feu rouge, mais mesure également la vitesse à laquelle vous le faites.

En savoir plus
close menu 1u